Lumière sur la fibroscopie digestive haute

Appelée aussi fibroscope oeso-gastro-duodénale, la fibroscope digestive haute est un examen grâce auquel il est possible de voir et d’analyser la paroi interne de la partie haute du tube digestif. Ce type d’examen est requis chez les personnes qui souffrent de saignements digestifs ou qui sont atteints d’un ulcère d’estomac, ou encore chez celles qui ont un reflux gastrique ou des douleurs gastriques en permanence.

La tumeur et la fibroscopie

Une telle fibroscope est également essentielle pour les patients qui ont un ou des antécédents de tumeur soit de l’oesophage soit de l’estomac. C’est donc la muqueuse de l’oesophage, du duodénum et de l’estomac qui est étudiée lors d’une fibroscopie, et cela dans le but de comprendre les anomalies. C’est parfois aussi dans l’objectif de faire des prélèvements de tissu. L’examen sert donc à rechercher une éventuelle tumeur, un ulcère, une infection ou une hernie hiatale ou encore une tumeur. La fibroscopie est, à ce jour, le moyen le plus sûr, de par sa précision, pour un examen du haut appareil digestif. Pour réaliser, on se sert de l’endoscope qui est introduit à l’intérieur du corps via la bouche.

Ce qu’est un endoscope

Dans une salle d’examen prévue pour faire de la fibroscopie, divers matériels sont utiles dont l’endoscope. C’est donc l’outil utilisé pour effectuer une fibroscopie. De quoi est-il composé ? D’un câble souple de quelques millimètres de diamètre et équipé d’une fibre optique. Son extrémité est dotée d’une source lumineuse. Il existe plusieurs sortes d’endoscope, et parmi ceux de la dernière génération, il y a ceux qui font usage d’un mini-caméra et connectés à un écran externe. Dans le cadre d’un prélèvement, le câble est aussi muni d’une pince minuscule mais très efficace. Tout endoscope est équipé d’une commande permettant de le faire avancer et pour le prélèvement. Ceux qui ont à subir une fibroscopie doivent se rassurer car la perfusion n’est pas douloureuse, à peine sentiront-ils la piqûre. Naturellement, avoir un élément étranger qui se balade dans son corps n’est pas vraiment une expérience souhaitée mais au final, cela ne fait pas mal et ce, grâce à la petite dimension de l’appareil et de sa souplesse exceptionnelle. Quant aux prélèvements, le patient ne ressentira rien du tout.

Déroulé d’une fibroscopie

C’est un spécialiste nommé gastro-entérologue qui a la charge d’effectuer une fibroscopie. Un tel examen ne requiert pas une anesthésie générale dans la plupart des cas. Une fois que le patient est prêt à entrer dans la salle d’examen, on lui administre un tranquillisant afin d’atténuer ses angoisses, le cas échéant. Le médecin place un gel anesthésique au fond de la gorge afin de faciliter la déglutition et il introduit alors l’endoscope par la bouche. C’est lentement qu’il va faire avancer l’endoscope, d’abord dans l’oesophage puis dans l’estomac et puis dans la première partie de l’intestin grêle, appelés duodénum. Il les voit donc un à un et s’il voit une lésion, il fait un prélèvement dessus. En tout et pour tout, une fibroscopie ne dure pas plus d’une demi-heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *